mardi 7 octobre 2014

MUR PIGNON

C'est à MONTREUIL 93 : une résidence éphémère initiée par l'action culturelle de la ville.
Le mur pignon qui fait l'angle de la place Jacques Duclos, à la Croix de Chavaux, et de la rue piétonne du capitaine Dreyfus, s'habille chaque mois d'une œuvre d'artiste. (20 artistes ont été séléctionnés)
Venez voir le "petit chandail" du 15 octobre au 14 novembre.



Ma démarche
Couvrir un mur : j’ai pris l’action au sens premier. Habiller le mur pour lui tenir chaud, lui proposer « une petite laine ».
Il se couvre d’une texture.
La ligne se tricote, s’enroule, se noue, s’éffiloche.
La nouvelle peau du mur l’isole et l’orne.
Ma démarche s’affirme féminine. Ouvrage de dame, tricot ou crochet ou broderie laborieuse, la proposition est un pastiche. C’est une mise à distance de l’ouvrage féminin, lent, technique et complexe. Le graphisme est rapide et l’impression sérigraphique avec lequel  elle est réalisée aussi.
Le rose,dominant, cliché traditionnel du féminin, s’anime, se sature jusqu’au fluo. Le résultat ambiguë oscille entre préciosité, labeur et facilité, entre une véritable technique de couture (sur certaines parties j’ai réalisé des coutures à la machine) ou de tissage et des faux-semblants (réalisés en dessin)
Le mur perd de sa rudesse, s’adoucit et se tient au chaud.
Le changement d’échelle, la monumentalité de la maille, à la taille du mur m’intéresse.
C’est aussi un clin d’œil à l’architecture, celle qui prend soin de développer une démarche écologique : c’est une seconde peau, un chandail isolant 

Montreuil, Juin 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire